Essai auto Rolls-Royce Ghost : un monde à part.

il y a 3 mois | Stephane Monsin

Le mot « voiture » paraît bien trop roturier pour décrire la Rolls Royce Ghost que vous avez sous les yeux. C’est autre chose, qu’il faut vivre pour comprendre, et qui vous emmène dans un univers réservé à quelques privilégiés dont nous avons fait partie le temps d’un bref essai.

Dans le domaine du luxe, Rolls-Royce est une sommité. Qu’on soit amateur ou non de la chose automobile, impossible de ne pas connaitre le constructeur anglais. La Ghost ne se contente pas de figurer parmi les références de son segment. Elle est dans sa propre olympe, seule, et contemple d'en haut toutes celles qui tentent avec plus ou moins de talent de la rejoindre. Sans jamais y arriver. Plus que par son esthétique imposante et pleine de prestance, c'est en s’installant à bord que faire l'expérience d'une Rolls-Royce prend toute sa mesure. Même sans être un grand connaisseur, on sait que chaque millimètre carré de l'intérieur est travaillé jusqu'à l'obsession par les mains d'artisans amoureux de leur métier. Mais entre le savoir et le constater de visu, il y a un monde de différence ! Jamais vos pieds n'ont foulé moquette pure laine plus épaisse et plus douce. Jamais votre corps n'a été accueilli par des sièges plus prévenants, recouverts d'une qualité de cuir incomparable. Jamais vous ne vous serez senti plus dorloté par un véhicule à quatre roues.

Des étoiles dans les yeux… et le toit

Toute la technologie moderne est bien présente Mais elle est discrète. Par exemple, on trouve bien sûr un système multimédia connecté parfaitement à la page, mais pas d'écran tactile, car chez Rolls, on pense que rien n'est moins joli que des traces de doigts un peu partout. Dans la Ghost, pas de panneau de climatisation à affichage numérique, mais bien quelques petits boutons et des molettes pour choisir la température idéale dans différentes zones. Et depuis les opulentes places postérieures, la technologie la plus visible sont les LED qui constellent le plafond d'étoiles, et même… d'étoiles filantes.

Cette envolée des sens se poursuit aussi au volant. Sous le capot, il y a un V12 de 6,75 litres, délivrant 570 ch et 850 Nm. La Ghost abat le 0-100 km/h en moins de 5 secondes. Mais même lorsqu'on enfonce l'accélérateur au maximum, jamais la Rolls ne vous brutalise ou ne vous effraie. Ici, on n'a pas l'impression d'une voiture qui accélère, on a l'impression d'être emporté par un vent d'été à la fois puissant et subtile. Et c'est un autre mot qui définit la voiture. Tout dans l'expérience est subtil !

Verdict

Nous le répétons, ceci n'est pas automobile. C'est un univers à part. On ne conduit pas une Rolls-Royce Ghost, on se déplace dans un nuage magique. Et ce nuage vaut, sans la moindre discussion, chaque centime de ses 350.000 euros (minimum). Toute cette douceur dans laquelle la Ghost vous enveloppe finit par avoir une influence positive sur celui ou celle qui la conduit. On a le désir de tout faire pour qu'elle évolue de façon gracieuse et fluide. Donc on adoucit le geste, on anticipe, on prend le temps d'observer autour de soi et de se montrer courtois avec les autres usagers. On a la classe, et les autres usagers ne manquent pas de le reconnaitre.

Ses bons côtés

- Sa noblesse naturelle, son charisme indéniable
- Le luxe et l’élégance de son habitacle
- L’expérience de conduite incomparable

 

 Rolls Royce Ghost

Longueur : 5,546 m
Largeur : 2,148 m

Hauteur : 1,571 m
Coffre : 577 l
Poids : 2 490 kg
Consommation moyenne : 15,2 l/100km (WLTP)
Cylindrée : 6.750 cc
Puissance : 570 ch à 5 000 trs/min
Couple : 850 Nm à 1 600 trs/min
Vitesse max : 250 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 4,8 s
Emissions CO2 (WLTP) : 347 g/km
Prix de base : +/- 350 000€ 

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Pages concernant Rolls-Royce
Articles à la une

Fil info